Plus de la moitié des consommateurs ne croient pas la confidentialité en ligne

Plus de la moitié des consommateurs ne croient pas la confidentialité en ligne

Source : Pixabay.

Un récent sondage mené par FigLeaf, une entreprise qui privilégie la protection de la vie privée, a révélé que 68 % des consommateurs américains et britanniques ne pensent pas que la confidentialité en ligne est possible, tandis que 52 % des consommateurs ne font pas confiance à Facebook.

Les récentes remarques de Google sur la sécurisation de leurs plateformes. Ironiquement, l’enquête a également révélé que ces mêmes consommateurs douteux étaient toujours disposés à partager des informations avec des marques en lesquelles ils avaient confiance ou qu’ils connaissaient mieux.

Les internautes font plus confiance aux banques en ligne

En ce qui concerne la protection de la vie privée, les personnes interrogées ont déclaré accorder la plus grande confiance aux banques, suivies des entités gouvernementales. Au bas de la liste se trouvaient les sites de médias sociaux, y compris Facebook, et les opérateurs de téléphonie mobile.

Ci-dessous une vidéo parlant de la confidentialité en ligne :

L’enquête a ensuite révélé les principales différences entre les préférences en matière de vie privée, en fonction de l’âge et du sexe des consommateurs. Les résultats de cette enquête offrent aux spécialistes du marketing et aux annonceurs une opportunité de s’adapter au paysage changeant de la vie privée et de faire participer les consommateurs de manière nouvelle et plus authentique.

Qui sont les responsables ?

Lorsqu’ils ont demandé qui devrait être responsable de la protection de la vie privée d’un particulier, 45 % des consommateurs américains ont déclaré que ce devrait être une combinaison de l’individu, des entreprises qui collectent les données et des régulateurs gouvernementaux.

Par ailleurs, 28 % des répondants de plus de 30 ans ont déclaré que la plupart des responsabilités incombaient aux entreprises. 58 % des moins de 30 ans ont déclaré que le consommateur individuel devrait prendre la vie privée entre ses mains.

Consultant marketing digital dans une grande agence de communication à Paris, je publie régulièrement des chroniques liés à mes domaines d'expertise : le marketing web et mobile, et l'entrepreneuriat web.

Autres articles associés