L’E-commerce en France : les essentiels selon Microsoft

L’E-commerce en France : les essentiels selon Microsoft

Pour aider les fournisseurs de services et de produits à mieux comprendre les clients français, Microsoft fait le point sur leurs profils. Ainsi, Bing et l’Ifop décident donc d’en savoir plus sur le type de produit que les natifs de France s’acquièrent le plus tout en se concentrant sur la manière avec laquelle ils réalisent leurs achats.

Le support d’achat qui attire le plus les français

Lorsqu’un Français cherche un produit à acheter sur le net, il se réfère avant tout aux éléments visuels liés à celui-ci. Par contre, contrairement à certaines idées, les appareils mobiles ne sont pas en réalité le support d’achat le plus sollicité par les Français. Pour retrouver des articles sur internet, ils préfèrent plutôt surfer sur le net. Aujourd’hui, pour plus de 87 % des Français, les PC sont des équipements incontournables à l’achat. De plus, les chiffres dévoilent qu’en France, plus de 98 % des clientss réalisent leurs achats depuis leurs domiciles. Ainsi, compte tenu de cela, les sites de vente en ligne et les opérateurs en e-commerce doivent se mobiliser pour faire évoluer leurs stratégies marketing en fonction de cette tendance des e-shoppers français. À titre d’indication, jusqu’ici, juste 5 % des clients français utilisent leurs Smartphones pour faire un achat en ligne et ils sont 8 % à utiliser une tablette. En général, ces clients sont des personnes âgées de 18 à 24 ans.

Comment séduire les e-shoppers français ?

Pour les Français, il n’y a pas mieux qu’un service client de qualité pour les fidéliser. Ainsi, en misant sur cette option, un site de vente en ligne pourra réussir à fidéliser ses acheteurs à hauteur de 42 %. En seconde place, la personnalisation des offres est ce qui attire le plus cette catégorie de clients. Il faut savoir que les Français sont bien intéressés par les invitations à la participation d’une vente privée, mais mieux encore, les réductions exclusives les poussent à acheter plus de produits qu’ils n’ontprévus à la base.

Consultant marketing digital dans une grande agence de communication à Paris, je publie régulièrement des chroniques liés à mes domaines d'expertise : le marketing web et mobile, et l'entrepreneuriat web.

Autres articles associés